Archives de Catégorie: Opérations en tout genre

opération des yeux, chirurgie des yeux, chirurgie ophtalmologique, chirurgie ophtalmologique paris

Le canal lacrymal bouché: un problème classique chez le nourrisson

Si votre nourrisson a en permanence une larme ou des saletés au coin de l’oeil, mieux vaut le montrer à un spécialiste de l’ophtalmo-pédiatrie. De fait, votre enfant peut avoir le canal lacrymal bouché (parfois appelé par erreur, le canal « lacrymaire » ou « lacrimaire »). Cela peut provoquer des infections récidivantes de l’oeil (des conjonctivites purulentes). Celles-ci ne sont pas douloureuses. En revanche, elles peuvent justifier une exclusion temporaire de la crèche.

Si l’intensité des troubles est importante, les traitements locaux (les antiseptiques vendus en pharmacie, puis les antibiotiques prescrits par les médecins) ne seront pas suffisants. Il faudra sonder le canal lacrymal.

Cette opération, qui nécessite une demi-journée d’hospitalisation, n’est pas plus douloureuse qu’un vaccin. En revanche, elle peut être assez désagréable pour le nouveau-né: dans le bloc opératoire, un aide-opératoire le tient car il ne doit absolument pas bouger. (L’opération se pratique donc sous anesthésie locale jusqu’à 1 an environ.) Parfois, un deuxième sondage est nécessaire, voire une intervention plus compliquée sur les voies lacrymales.

Docteur Dominique Commeau

Pour me poser des questions, vous pouvez:

  • utiliser la fonction « commentaire » de ce blog,
  • m’envoyer un e-mail.

Attention: l’utilisation de ce blog ne saurait se substituer à une consultation avec votre médecin.

Publicités

L’effet « grain de sable » après une opération des yeux au laser

Après une opération au laser Excimer, la cornée cicatrise. D’où l’impression d’avoir une poussière coincée sous la paupière. D’où les larmes que l’on ne peut pas empêcher de couler. En règle générale, cette sensation désagréable, qui est tout à fait normale, dure environ six heures après la levée de l’anesthésie. Et encore, la durée et l’intensité de cet inconfort sont variables selon les patients.

L’utilisation du laser femto-seconde pour réaliser un lasik permet de les réduire. Hélas, elle n’est pas toujours possible. C’est le cas, notamment, des patients qui pratiquent des sports de combats. Il faut alors recourir au traitement de surface (PKR) qui est plus agressif et douloureux.

À y réfléchir, six heures, c’est relativement peu pour un organisme qui a besoin de récupérer. Les résultats d’une chirurgie ne sont jamais instantanés !

Pour diminuer ce désagrément, le chirurgien vous prescrira un calmant à prendre par la bouche, des gouttes lubrifiantes à mettre dans les yeux. Je recommande également de se coucher avec les poules, après un repas léger, de façon à rester dans le noir jusqu’au lendemain de l’opération; une bonne occasion de se reposer ou de prendre le temps de faire le point !

La visite post-opératoire systématique du lendemain permettra à votre chirurgien de préciser si votre oeil cicatrise normalement ou non. Si l’effet « grain de sable » persiste au-delà, il faudra le recontacter.

Docteur Dominique Commeau

Pour me poser des questions, vous pouvez:

  • utiliser la fonction « commentaire » de ce blog,
  • m’envoyer un e-mail.

Attention: l’utilisation de ce blog ne saurait se substituer à une consultation avec votre médecin.